L’homme chocolat

On salive pour le chocolat Marc-André Cartier

Il fait froid. J’en ai marre. Ce mois de novembre n’en finit plus, les décorations de Noël commencent à poindre et il est encore trop tôt pour la magie. La bise se lève, s’insinue sous les manteaux, le temps de l’hibernation arrive. Du coup, je me sens toute flagada, molle du genou, avec le pep’s dans les chaussettes, l’oeil terne et le cheveu vitreux (ou l’inverse), la pommette blanchâtre et la lèvre fade. Mmmmmm, je donne envie ! Sans vouloir plonger ma tête toute entière dans un bol de Xanax, sans aller jusque là, un p’tit remontant serait le bienvenu, un p’tit coupe de fouet, un p’tit coup d’sucre, un coup d’soleil, un coup d’je t’aime, quoi ! Ou juste un p’tit carré de chocolat… Mais pas n’importe lequel. Celui de Marc-André, de Monsieur Magic M.-A. Cartier ! (Big up, Big up, oui, je suis aussi restée coincée dans les 90’s)

jjgeneva_pics_cartier14

Juste un carré. Il fond doucement, avec volupté et délicatesse sur la langue et dégage ses arômes en distribuant généreusement à toute les cellules de votre corps bien-être et contentement. L’extase totale. Le chocolat a des vertus incroyables, notamment celle de se rendre indispensable dans nos vies. Du coup, les JJ sautent à pieds joints sur l’occasion qui s’offrent à elles de visiter le laboratoire, l’antre, la caverne aux merveilles d’un chocolatier d’exception. Direction Versoix. Nous pénétrons dans de mystérieuses coulisses aux odeurs enivrantes, un laboratoire sur un seul niveau élaboré en 2014 où juste un mur sépare le bureau de la création.

jjgeneva_pics_cartier13

On ne peut pas dire que Marc-André est chocolatier par hasard. Il est carrément tombé dans la marmite quand il était petit. Prédestiné, il est l’héritier d’une dynastie du cacao, d’amoureux de gourmandises de pères en fils sur six générations depuis 1858. Il tient donc évidemment à perpétrer la tradition, les recettes d’antan, le chocolat du goûter sur une tranche de pain, mais pas n’importe comment. Il ajoute sa touche. Pour mettre en valeur tout le savoir-faire, toute la palette des possibles du chocolat suisse artisanal, il présente ses créations sous forme de collection. Ses plaques de chocolat sont de véritables gravures de mode. Infiniment chocolat, c’est le mariage réussi de la tradition et de la modernité, du plaisir et de l’exigence. Comme les grands vins, les produits se déclinent en cépages, sont classés en fonction de leurs origines, se dégustent dans l’ordre. Le piano à chocolat se dévore d’abord des yeux puis se visite comme un tour du monde. De terroir en terroir, les grands crus du cacao offrent une palette de saveurs qui explosent en bouche, comme un voyage, une découverte, une expédition des papilles.

jjgeneva_pics_cartier1 jjgeneva_pics_cartier2

Des tablettes d’abord, mais également leurs déclinaisons, en chocolats d’abord, bouchées gourmandes tour à tour fourrées, fruitées, parsemées, croquantes ou fondantes, exotiques ou traditionnelles, en spécialités ensuite pour redécouvrir des classiques avec la touche Cartier, comme les orangettes, les tuiles nougatines ou les feuillantines.
Évidemment, il n’est pas tout seul, l’homme chocolat. La virtuosité du chef au laboratoire s’accompagne d’une équipe de choc, à commencer par Antonella, la femme, la muse, l’instigatrice, la souffleuse d’idée qui s’occupe de réaliser les rêves les plus fous des clients les plus exigeants. Il y a aussi l’associé discret, Christophe Borer, qui oeuvre avec passion et talent à développer la marque, à donner ses lettres de noblesse aux créations épicuriennes de Marc-André. Et puis il y a de jeunes dynamiques et souriants au graphisme, à la compta, en cuisine, au service qui insufflent fraîcheur et modernité au Cartier ancestral.

jjgeneva_pics_cartier5 jjgeneva_pics_cartier6 jjgeneva_pics_cartier4

Ne vous en faites pas, ce n’est pas parce que chaque grand cru est tracé et étiqueté que les traditions se perdent. Nous surprendrons donc le maître chocolatier en train d’assembler avec minutie et patience une armée de marmites pour l’Escalade qui approche. Tout est découpé, collé (avec du chocolat, of course), construit, décoré à la main, marmite par marmite, de la plus petite à la plus grande. Vous les trouverez dans la boutique Marc-André Cartier sur l’esplanade du nouveau centre commercial de Versoix, à emporter ou déguster sur place. Parce que si l’envie soudaine et subite de boire un café quand vous êtes dans le coin, n’hésitez pas à l’assortir d’un sandwich frais du jour, d’une tartelette ou juste d’un bonbon en chocolat fondant. Un petit bout de paradis aux valeurs de proximité. Car, du pain à la garniture des sandwichs, des glaces aux gâteaux, des confitures aux pâtes à tartiner et puis les chocolats bien sûr, tout est fabriqué au laboratoire, à quelques centaines de mètres de la boutique.

jjgeneva_pics_cartier12 jjgeneva_pics_cartier10 jjgeneva_pics_cartier8

On vous le dit : Ainsi périront les ennemis de la République… et toute mauvaise humeur automnale 😉

Marc-André Cartier Chocolatier
Chemin J.-B. Vandelle 8A, 1290 Versoix
Tél. +41 22 755 10 05
Mail
Facebook
Instagram
Boutique ouverte du lundi au vendredi de 7h à 18h, samedi de 8h à 18h
Points de revente au Tea-Room de l’Athénée et à la Boulangerie des Anges de Jussy
Visites et ateliers découvertes et dégustations sur demande

Laisser un commentaire / Post a comment