Tapioca ou Quinoa ?

Crêpes roses dans les rues basses

Passées maîtresses dans l’art de la culpabilité, les (jeunes) femmes que nous sommes tentent désespérément de ne pas se laisser empoisonner par les grandes lignes du trend « prenez soin de vous ou vous le regretterez ». Des fois, ça marche, mais d’autres, nous nous surprenons, branche de bouleau fringuant en main, en train de flageller nos dos recourbés soumis à la sainte mère nature nourricière et sans gluten. Y a-t-il un moyen de mixer alimentation raisonnable, saine et équilibrée avec plaisir et convivialité ? Nous avions bon espoir en grimpant les étages du Bon Génie. Nous avions entendu parler d’une tribu de demoiselles sauvages bien décidées à pimenter la diététique des citadines. Wild Girls on nous a dit. Mais. Il y a toujours un mais…

jjsphere_pics_wild-girls2

Vous remarquerez que nous sommes d’une cohérence tout relative en ce qui concerne la tendance healthy qui dans nos assiettes, dans nos modes de vie, dans nos philosophie. Il traduit bien la confrontation permanente de nos deux personnalités, la bien-pensante raisonnable versus l’épicurienne démoniaque… Mais en observant la communication et le slogan de ce fief à déjeuners qui nous propose la nouvelle « poudre » à devenir sauvage en ville, nous pensions réconcilier nos deux hémisphères. Énergique, coloré, un brin barré, le message de ces Wild Girls bien décidées à introduire la healthy AND fun food dans nos ruelles calvinistes en nous faisant découvrir des spécialités exotiques et saines est effectivement alléchant pour toute JJ qui se respecte. La farine de tapioca, jaune, verte ou rose, est à la base du concept de ces girls qui se sont lancé le défi de rendre plus attrayants tapioca et quinoa. Une touche de Brésil, une pincée de Mexique, une saupoudrade de Liban, la dope des demoiselles fait voyager dans un bol de quinoa ou dans une crêpe de tapioca. Mais. Il y a toujours un mais.

jjsphere_pics_wild-girls3

Pour le sauvage, on reviendra… Une nuée de blondinettes aux longs cheveux soyeux qui se prennent au sérieux ont envahi les lieux. On en a ras les deux yeux. Des sourires ? Point. Encore moins d’éclats. Ça manque de vie par ici. Alors, oui, c’est bondé, mais qu’est-ce qu’on s’ennuie ! Le rose est-il devenu la couleur de la morne attitude ? Et ce n’est pas rendre hommage à ce qu’il y a dans les assiettes, qui en soi ne mérite pas critique aussi virulente. C’est frais, tous les menus changent chaque semaine en fonction de la saison, des fruits, des légumes, des graines, du sans gluten et sans lactose (on s’en serait douté), du végétarien et du vegan, même un peu de volaille. Ok. Nous ressortons repues, voire même un peu étouffe-bougrisées (il faut dire que la farine de manioc, ça colmate les brèches), contentes d’avoir mangé sainement, désaltérées par les jus… mais. Il y a toujours un mais.

jjsphere_pics_wild-girls1

Si wild il y a , c’est en sortant de l’établissement. on a une petite envie subite de faire un truc fou, comme manger une grosse barre de chocolat, hurler un bon vieux juron, ou crêper le chignon soyeux de la blondinette branchée tirée à quatre épingles qui s’incruste dans l’ascenseur avec nous. Et si on surgissait subitement et bruyamment en grimaçant devant les serveuses pour leur décrocher une expression ? En étant un peu familières et même un soupçon grossières, nous avons un petit conseil : pétez votre tapioca les filles, ça ira tout de suite mieux 😉 !

 

Wild Girls Deli
Bon Génie Grieder, 6e étage
Rue du Marché 34, 1204 Genève
Tél. +41 22 818 11 11
Email
Tapioca Shop
Facebook
Instagram

Cet article vous a été concocté par le blog JJSphere :
les bons plans, où sortir à Genève et les voyages des blogueuses Josiane & Josette !

Laisser un commentaire / Post a comment